Retourner à financer sa transition écologique

Se démarquer

Réduction de votre facture énergétique : découvrez les aides proposées par l’ADEME & Bpifrance

Investir dans des solutions durables !

Prêt Vert ADEME

Ce prêt a pour objectif de financer les investissements des entreprises qui souhaitent engager un projet de transition écologique et énergétique. Il permet notamment de financer des investissements répondant aux enjeux de décarbonation et de relocalisation de l’industrie, de mobilité verte, ou encore de gestion des déchets.

  • TPE, PME ou ETI localisée en France Métropolitaine, dans les DROM ou dans les COM, de plus de 3 ans ou en capacité de fournir un bilan couvrant une durée minimum de 24 mois.

     

  • Avoir bénéficié d’un diagnostic Diag Eco-Flux (offre d’accompagnement Bpifrance) ou d’une aide de l’ADEME au cours des 3 dernières années.

     

  • Les dépenses éligibles peuvent concerner : des investissements et dépenses immatérielles, des investissements corporels à faible valeur, ou encore une augmentation du Besoin en Fonds de Roulement générée par le projet de développement.

     

  • Montant du prêt compris entre 10 000 € et 1 M €.

     

  • Durée de 2 à 10 ans.

     

Commencer la demande

Prêt Vert

Ce prêt a pour objectif d'encourager les TPE, PME et ETI à engager des projets de transition écologique et énergétique.

  • TPE, PME-ETI indépendantes de plus de 3 ans.
  • Montant du prêt compris entre 50 000 € et 5 M €.
  • Durée de 2 à 10 ans.

Prêt Économies d’Énergies

Ce prêt a pour objectif d’encourager les TPE et les PME à engager des programmes d’amélioration de leur efficacité énergétique.

  • TPE-PME, ayant 3 ans d'existence minimum dont la situation financière est saine.
  • Montant du prêt compris entre 10 000 € et 500 000 €.
  • Durée de 3 à 7 ans.

Le Fonds Chaleur

Cet aide a pour objectif de financer les projets de production de chaleur à partir d’énergies renouvelables et de récupération.

  • Entreprises des secteurs de l’habitat collectif, du tertiaire, de l’industrie et de l'agriculture.

     

  • Les dépensions éligibles peuvent concerner : les installations biomasse des entreprises de taille inférieure ou égale à 12 000 MWh/an, les installations collectives ayant recours aux énergies renouvelables et de récupération (EnR&R), la chaleur de récupération et les réseaux de chaleur permettant le transport de ces EnR&R, les contrats de développement EnR territoriaux et patrimoniaux, les installations comprenant une composante de production de froid renouvelable ainsi que les réseaux liés.

     

  • Financement compris entre 30% et 60% du montant de l'investissement selon le type d'installation choisi. Possibilité d’obtenir un bonus de 10% à 20%.

Commencer la demande

Ils l'ont fait  !

Un exemple dans notre région, un quartier d'Angers, chauffé par une chaufferie biomasse

(vidéo réalisée par l'ADEME)