Retourner à engager sa transformation digitale

Être plus efficace

MPM 53, un ERP pour accompagner de nouveaux caps

Les enjeux d'un ERP pour une PME industrielle !

 

En 2019, à la faveur d’un changement de direction et d’une profonde réorganisation, la société Mécanique de Précision de la Mayenne (MPM 53) a fait l’acquisition d’un ERP. Un gain de temps considérable pour la gestion de cette PME industrielle, comme en témoigne Fabienne Sébire, sa Responsable RH et QSE.   

A quel moment l’ERP est arrivé chez MPM 53 ?

Avant sa reprise en 2017, MPM 53 fonctionnait avec un fichier Excel. Un fichier très bien élaboré, qui reprenait depuis près de 20 ans, l’ensemble des commandes clients, les matières associées, la gamme de fabrication, les réclamations clients… En complément, l’entreprise possédait un logiciel de gestion commerciale qui ne pouvait plus être mis à jour, et un logiciel de comptabilité. Nous n’avions pas d’indicateurs automatisés ni de tableau de bord quotidien. Un outil de pilotage centralisé s’imposait. Nous avons donc fait une demande d’aide à la Région qui nous a été accordée, et le projet a démarré en juin 2019.

Quels ont été vos critères pour choisir votre ERP ? 

Nous avions 4 critères : technique, humain, économique et organisationnel. Techniquement, nous avons choisi un ERP métier. Il correspondait aux besoins de notre secteur : la mécanique de précision. Cela impliquait de la part du prestataire une bonne compréhension de nos problématiques. Cette solution était souple et évolutive via des mises à jour simples. Outre l’approche très humaine et la réactivité du prestataire choisi, le critère économique a aussi compté. Avec ce partenaire, nous savions où nous mettions les pieds : la préparation, l’intégration, la formation et le déploiement étaient chiffrés. Enfin sur le critère organisationnel, nous avions de la visibilité sur les différentes étapes qui nous attendaient : nous partions sur un projet déployé sur une année.

Comment s’est passée la mise en place ?

Nous avons avancé pas à pas avec, pour commencer, la migration de notre gestion commerciale. Nous avons dans le même temps réalisé une passerelle entre notre logiciel de comptabilité et l’ERP. Puis nous avons extrait et repris les données de notre fichier Excel. Un an a été nécessaire pour avoir une base de données saine. Désormais, un seul système regroupe toute l’activité de l’entreprise.

Et maintenant ?

Nous avons gagné un temps considérable, et la possibilité de travailler à plusieurs sur un même document. En un clic, nous avons un indicateur de suivi de la production. En tant que PME industrielle, notre force c’est notre flexibilité et notre capacité à réagir très rapidement face à une demande. Cette solution le permet désormais. Notre prochain projet : travailler sur l’équilibre charge de travail/capacité machine.

Interview réalisée par Magali LECLANCHE - Frazzeo

Une transformation pas à pas

Le choix d’un ERP ne s’improvise pas, tant cet outil centralise l’ensemble des données qui seront utiles au pilotage de l’entreprise.

Voici 4 étapes clés :

1 - Identifier les besoins, les attentes et les priorités de l’entreprise pour réaliser le cahier des charges du futur ERP, en partant de ce qui manque dans le système actuel.

2 – Evaluer la souplesse et les possibilités d’évolution de l’ERP, pour faire face aux différentes étapes de développement de l’entreprise : l’intégration de nouveaux services, le déploiement d’une nouvelle gamme produits…

3 – Communiquer et accompagner le changement d’habitudes. Toute l’activité de l’entreprise va être impactée par l’installation de ce nouvel outil. Pour favoriser l’adoption du nouveau système, les collaborateurs devront en percevoir les avantages et bénéficier d’une formation adaptée aux différentes cultures et générations.

4 – Anticiper le coût et le ROI du nouveau logiciel de gestion car son installation se décompose en plusieurs phases : les coûts matériels et logiciels, le déploiement, la formation et les éventuelles mises à jour et évolutions souhaitées par l’entreprise. Des indicateurs précis permettront d’évaluer les gains attendus au regard des sommes investies.

Le saviez-vous ?

Les ERP sont utilisés aujourd’hui par 77 % des organisations de 200 salariés et plus et par deux tiers des structures de 20 à 199 salariés. 74 % des PME estiment que leur ERP joue un rôle dans le maintien de leur activité.

Source : Etude 2020 La nouvelle donne des solutions de gestion à l’heure de la transformation numérique des entreprises » réalisée par IDC France-Cegid